Most Popular



Most Viewed

24H Daytona : Racing Show

Les 24 Heures de Daytona 2021 ne manquent pas de piment quand on regarde la liste des engagés qui comprend 50 autos dans cinq catégories. Le cru 2021 s’annonce disputé avec quelques nouveautés à la clé.

Endurance-Info a listé les principaux changements pour vous permettre de mieux vous imprégner de la course.

Les LMP3 débuteront aux 24 Heures de Daytona.

Elles seront en piste sur 7 meetings durant la saison. Les pilotes classés Platinum sont interdits et il faut obligatoirement un Bronze ou un Silver de moins de 30 ans.

La fenêtre de performance de la BOP évolue par rapport à 2020 :

0,30% pour les DPi et GTLM, 0,50% pour les GTD contre respectivement 0,15% et 0,25% en 2020.

Les autos de la catégorie GTD devront s’élancer avec les pneus de la Q1.

— En GTD, le Bronze ou le Silver devra disputer le premier segment de la qualification qui donnera la grille de départ. Le Pro roulera sur le second segment pour les points attribués à l’issue de la qualification.

Les points de la qualif’ seront perdus si les équipes roulant en DPi, LMP2 et LMP3 changent les pneus avant le départ.

Le changement est autorisé en GTLM.

Cinq meetings auront les cinq catégories (DPi, LMP2, LMP3, GTLM, GTD) :

Daytona, Sebring, Watkins Glen, Road America, Petit Le Mans. Lime Rock et VIR seront uniquement pour les GT.

Le barème de points évolue cette saison :

350 points au 1er, 320 au 2e, 300 au 3e, 280 au 4e, 260 au 5e, 250 au 6e, 240 au 7e, 230 au 8e, etc… 10 points au-delà de la 30e place.

Huit journées d’essais sont autorisées

En DPi et GTLM, quatre en GTD (pas de limitation pour les pilotes classés Bronze). Pas de restriction en LMP2 et LMP3.

38 trains de pneus sont autorisés pour Daytona en DPi et LMP2, 37 en GTLM et 30 en LMP3 et GTD.

Une seule spécification en DPi et LMP2 (medium), trois en GTLM (soft, medium, hard), S9M en GTD et S8M/S9M en LMP3. Les DPi et LMP2 auront des gommes ‘hard’ à Watkins Glen, Canadian Tire Motorsport Park, Road America, Laguna Seca.

Les changements d’écuries pour certains pilotes

Oliver Gavin a quitté Corvette Racing pour rejoindre le baquet de la Lexus RC F GT3 #14 de Vasser Sullivan.

Nick Tandy remplace son compatriote chez Corvette Racing. Les deux pilotes ont 12 ans d’écart.

Quelques changements cette année chez les constructeurs

— Le programme officiel Porsche est terminé en GTLM.

— Le plateau LMP2 passe de 5 en 2020 à 10 en 2021.

— Retour de Chip Ganassi Racing dans la catégorie reine avec une Cadillac DPi.

— Acura Team Penske a quitté le championnat. Les deux Acura ARX-05 sont maintenant chez Wayne Taylor (qui passe de Cadillac à Acura) et Meyer Shank Racing qui revient dans la catégorie reine.

Les 24 Heures de Daytona seront à suivre sur Automoto la chaîne.

— Seize pilotes français seront au départ de l’épreuve dont cinq dans la catégorie reine : Tristan Vautier, Sébastien Bourdais, Loïc Duval, Olivier Pla et Simon Pagenaud.

Des mouvements importants dans les écuries

— Comme ce fut le cas en 2020, Ben Keating roulera sur deux voitures : PR1/Mathiasen (LMP2) et TF Sport (GTD).

— Mazda passe de deux à une seule DPi sur l’ensemble de la saison.

— Doug Fehan ne sera pas à la tête de Corvette Racing. Laura Wontrop Klauser a pris les commandes du programme GTLM chez Pratt Miller.

— Une seule Audi R8 LMS au départ avec celle de NTE Sport qui débute par la même occasion dans le championnat.

— Paul Miller Racing a délaissé son habituel numéro #48 pour le #1. Le #48 est pris par la Cadillac de Jimmie Johnson, numéro fétiche du pilote NASCAR.

— Magnus Racing passe de Lamborghini à Acura.

— Alegra Motorsports passe de Porsche à Mercedes.

— BMW Team RLL se contentera des manches Michelin Endurance Cup cette année.

Source : endurance-info.com/fr/

    Leave Your Comment